CLICE Maintenance a.s.b.l.

Le lieu d’échange et d’information des maintenanciers

Gala des 20 ans

Le gala des 20 ANS de CLICE MAINTENANCE,

le 25 novembre 2015

au Domaine des Hautes Fagnes de Ovifat.

 

Eh oui, paraît-il, on n'a pas tous les jours 20 ans ! Vingt ans, la santé, la jeunesse flamboyante et l'envie débordante. L'âge où il faut concrétiser ses rêves les plus ambitieux ! 

CLICE Maintenance a pris le statut d’asbl en novembre 1995 en poursuivant les activités du Cercle Liégeois des Ingénieurs et Chefs d’Entretien (CLICE), association d’industriels active depuis mai 1969 à Liège et environs dans les différents domaines de la maintenance.
En 1995, le rêve, la vision des administrateurs de Clice Maintenance était de créer une association solide comme un roc, offrant à ses membres une dynamique qui repose essentiellement sur la confrontation des points de vue entre maintenanciers sur des sujets concrets, des problèmes quotidiens et sur la recherche de solutions à des besoins anticipés.
Ce rêve a-t-il été réalisé, 20 ans après ? Cette vision a-t-elle pu être mise en place ? Sans fausse modestie, en toute humilité et sans aucune arrogance, une analyse honnête du parcours nous permet de dire haut et fort : MISSION ACCOMPLIE. 

Clice20a 148L’association a voulu commémorer cet anniversaire en remerciant de façon toute spéciale ses membres et amis, mais aussi tous ceux qui ont collaboré d’une manière ou d’une autre à atteindre ses buts. 

Cette agréable manifestation, mêlant séance académique et activités de détente, a été organisée dans le magnifique cadre du Domaine des Hautes Fagnes à Ovifat.  

DSC 0044Présentée et animée par Nathalie Marly, journaliste et collaboratrice scientifique à HEC-ULg, cette manifestation était rehaussée par la présence de Monsieur le Ministre Christophe LACROIX, Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative et d’Yves PRETE, Président de l’Union Wallonne des Entreprises. 

 

Merci!A tous nos membres, une soixantaine d’entreprises, et aux quelque 200 personnes qu’elles représentent au sein de l’association et dont la principale préoccupation réside dans la maintenance de l’outil de production. 

Merci!A tous ceux qui ont coopéré avec l’association pour remplir ses objectifs : valoriser le rôle de la maintenance, dynamiser le réseau de relation et la solidarité entre les maintenanciers et les informer par la diffusion d’actualités et la mise sur pieds d’activités d’échanges d’expériences. 

Merci!Aux administrateurs qui, bénévolement et d’année en année, gèrent l’association ainsi qu’un programme de démonstrations détaillées de savoir-faire et de stratégies gagnantes comme nulle part ailleurs qui fait que tout maintenancier se sent vraiment chez lui au sein de CLICE MAINTENANCE, quel que soit son niveau d’intervention dans son entreprise. 

Merci!Aussi, à tous ceux qui ont contribué de quelque manière que ce soit au magnifique succès de ce gala. Il faut mettre à l’honneur l’enthousiasme et la convivialité des participants, la sagesse et l’optimisme des orateurs, l’efficacité des organisateurs ainsi que le savoir-faire et l’hospitalité de l’établissement qui nous a accueillis. 

Le mot d’accueil du Président.
P.Delneuville DSC 0049

Philippe Delneuville, Président de Clice Maintenance. 

Philippe Delneuville a préféré accueillir les 105 participants par un petit jeu de questions/ réponses animé par Nathalie Marly et qui révélait progressivement l’historique de l’association, ses objectifs, ses activités et ses membres ainsi que l’évolution de la maintenance vers la gestion complète du cycle de vie des outils de production (Assets Management). Mais dans cette partie académique qu’elle voulait aussi festive et chaleureuse, Nathalie Marly avait réservé à chacun des intervenants une petite surprise sous forme de question « On me dit que… ». Et, s’il y est parvenu, Philippe Delneuville n’a pas eu facile à de résumer le secret de la maintenance industrielle en trois mots. 

 

Allocution d’ouverture d’Yves Prete.
Directeur Général de Techspace Aero et Président de l’Union Wallonne des Entreprises. 

Yves Prete est Ingénieur civil électromécanicien et diplômé en Management de l’Ecole Liégeoise du Management. Il débute sa carrière en 1979 chez FN Moteurs, devenu Techspace Aero. Il y occupe divers postes à responsabilité dans la production jusqu’en 2000 quand il devient Administrateur Délégué – Directeur Général de Snecma, une division du groupe Safran. En 2005, il est nommé Directeur Général de la division en Chine et en 2009, il prend en mains la Direction Maintenance et Réparations de Snecma pour devenir en janvier 2011 Administrateur Déléqué-Directeur Général de Techspace Aero (groupe Safran). Il est également membre du Comité Exécutif de Safran. Y.Prete DSC 0061

Dès son accueil, Yves Prete est confronté à la question « On me dit que… ». Et s’il attribue des feux oranges ou rarement verts lors des conventions cadres chez Techspace Aero pour mesurer si les objectifs des années précédentes ont été réalisés, il a reconnu avec humour que son rôle récent d’à peine deux mois à la présidence de UWE ne lui a pas encore permis d’émettre ce type de jugement.
Il a d’emblée insister sur le fait qu’il apprécie grandement le principe de rencontres d’échanges d’expériences, de développement de compétences et de promotion des métiers de la maintenance industrielle, qui a tant évolué. Se réjouissant de voir que la Wallonie a des capacités de maintenance de très haute qualité -c’est un facteur essentiel pour le déploiement économique- Yves Prete insiste sur la difficulté de faire face à la sophistication des équipements et celle de pouvoir offrir toutes les compétences nécessaires, plus particulièrement pour l’activité industrielle : électricien, informaticien numérique, mécanicien hydraulique, électricité, pneumatique,… 

Il n’hésite pas à mentionner l’impact important de la maintenance sur les 3 éléments qui déterminent la réussite des entreprises en Belgique : le produit, la rentabilité et l’amélioration continue. D’autant plus que le pays est cher, peu flexible, sans marché interne et avec une productivité globale en stagnation. 

En conclusion, et fort de sa double fonction de Président de l’UWE et de Directeur Général de Techspace Aero, Yves Prete est revenu sur la problématique du manque de compétences nécessaires en lançant un véritable appel : 

« Vous faites un métier utile et noble à la fois en contribuant à l’efficacité et aux évolutions des moyens de production. On compte sur vous, mais aussi sur les politiques et sur le monde de l’enseignement, pour encore intensifier les filières de formation et faire en sorte que nous ayons le personnel qualifié en maintenance dont la Wallonie a besoin. A ce sujet, j’en profite pour mettre en évidence la formation en alternance que nous devons développer en Wallonie et pour vous lancer un appel pour ouvrir vos entreprises à ce modèle de formation qui a fait ses preuves dans de nombreux pays ». 

Yves Prete est un grand passionné du rugby et il a quitté le podium en répondant à un dernier « On me dit que… » : Oui, il y a des similitudes entre ce sport d’équipe et de combat et la maintenance industrielle. 

Retour en haut

La maintenance : un concept universel ?
Pascal Lesoinne, Director Aggregates and Sales Cement at CBR SA (Heidelberg Cement Benelux). 
P.Lesoinne DSC 0074

Pascal Lesoinne a débuté sa carrière à la Cimenterie CBR de Lixhe en tant qu’ingénieur de Maintenance, ce qui lui a permis de participer durant plusieurs années aux travaux de Clice Maintenance en tant que Vice-président. Après s’être occupé des services de Production, il a pris la responsabilité de la construction d’une nouvelle cimenterie en Tanzanie pour le groupe HeidelbergCement dont fait partie le groupe CBR.
Cette expérience d’expatriation, vécue en famille, lui a donné la possibilité de se frotter à un nombre important d’autres cultures mais aussi d’autres manières de travailler. Pour mener à bien ce projet, réalisé par une entreprise chinoise, avec des équipements européens, chinois, indiens et d’autres provenant des Etats-Unis, il a managé une équipe d’ingénieurs où se côtoyaient pas moins de 10 nationalités différentes. A la fin de ce projet, il a repris la direction générale de l’activité d’HeidelbergCement en Tanzanie, couvrant aussi les pays voisins du Burundi, Rwanda, Malawi, Zambie, Uganda et République Démocratique du Congo.

Depuis 2013, il est revenu sous nos latitudes et est en charge de l’activité « Carrières » du groupe CBR, supervisant l’exploitation et la commercialisation des produits de 19 sites de production vers la Belgique, les Pays Bas et le Nord de la France. Il a également repris depuis peu les rênes du Service Commercial de CBR pour tout ce qui concerne les ventes de ciment sur ces mêmes marchés. 

Pascal Lesoinne a donc un passé qui lui permet d’apporter les bonnes réponses à la question « La maintenance : un concept universel ? ». Son exposé repose sur plusieurs constatations :

  • Les opérations industrielles et la maintenance sont conduites de façon différente à travers le monde suite à de nombreux facteurs d’influence comme la culture, le climat, les environnements économiques, géographiques et technologiques, les règlementations, etc. Et c’est avec beaucoup d’humour que Pascal nous présente quelques exemples vécus.
  • Il y a des principes de base qui restent valides où que l’on soit : santé et sécurité (multinationales), aspects techniques de base (soudure, montage, etc.) mais le niveau de qualification reste toujours relatif. Et toujours la même spirale infernale : moins de maintenance = plus de pannes, plus de coûts = moins de profits, Moins de maintenance…etc.
  • Les bonnes pratiques d’un endroit ne sont pas toujours les bonnes pratiques d’un autre : nécessité/intérêt de réparer par rapport à remplacer selon les coûts de main d’œuvre, la disponibilité des pièces de rechange, la (in)certitude par rapport à l’avenir. Mais toujours la nécessité de se remettre en question.
  • En conclusion, pas de vérité universelle dans la maintenance comme pour beaucoup d’autres choses mais la nécessité de s’adapter aux conditions locales tout en gardant comme guide un bon bagage technique et des principes de base. En ce sens, la flexibilité et l’adaptabilité des Belges sont reconnues. 

Petit clin d’œil dans la question « On me dit que… » : Quand Nathalie Marly lui demande si le networking est une forme de maintenance commerciale préventive, elle a eu droit à un beau sourire d’approbation de cet ingénieur caméléon. 

Quel avenir pouvons-nous créer pour la Maintenance ?
André Petitjean, Group Industrial Director at Prayon. A.Petitjean DSC 0082

André Petitjean a assumé des responsabilités dans le groupe Solvay pendant plus de 10 ans. En tant qu’Head of Research & Development and Technology pendant près de 6 années et ensuite en tant que General Manager, Engineering & Construction. Il est entré comme Group Industrial Director chez Prayon en juin 2014 avec une riche expérience acquise dans un autre groupe de la chimie. 

André Petitjean a décidé de nous faire rêver en nous présentant sa vision de l’excellence en maintenance d’ici quelques années. Et, contrairement à ce qu’on pourrait penser par rapport à l’évolution actuelle où on parle surtout de numérisation, de digitalisation, de suppression d’emploi à cause de l’évolution technologique… la maintenance va à contre courant, et le rôle de l’homme y prend de plus en plus d’importance. Ainsi, il passe en revue sa vision des paramètres à concrétiser pour garantir une maintenance contributrice à l’amélioration de la rentabilité industrielle. 

  • Des outils, des procédures et un état d’esprit sont les axes fondamentaux de la maintenance pour le redéploiement de la performance industrielle et pour constituer une source de profit (utilisation optimale des actifs).
  • Safety First : Priorité à la sécurité dans un secteur plus difficile que d’autres. L’objectif est clair : 0 accident.
  • Maintenance et production sont intimement liées. L'intégration de la maintenance dans les équipes de production est indispensable. La compétitivité repose sur des unités de productions fiables.
  • Une bonne planification est un Must Absolu, avec toute la préparation qui en découle et le suivi régulier des Temps Sans Valeurs Ajoutées (TSVA)).
  • Disposer d'une équipe "Team Optimisation" au sens le plus large.
  • Développer la maintenance prédictive grâce, entre autres solutions, aux capteurs embarqués de surveillance et de diagnostic avec pour objectifs de réduire un maximum les pannes imprévues et de diminuer fortement les coûts de maintenance.
  • Ne plus seulement réparer, remettre en état, mais bien comprendre les causes qui ont conduit à la défaillance pour trouver des actions à mettre en place pour leur élimination ou du moins en réduire l'apparition.
  • Standardisation des pièces de rechange et réduction maximale des montants immobilisés. Et pourquoi pas l’étiquetage RFID (Identification par Radio Fréquence) qui présente bien des avantages.
  • Matériaux et Technologie : Maîtriser la corrosion ainsi que l’usure prématurée et recourir au dernières technologies comme les imprimantes 3D. 

En conclusion, André Petitjean se demande avec un brin d’humour s’il nous a vraiment fait rêver ou si finalement cette maintenance qu’il a présentée et qui reste une merveilleuse aventure humaine n’’est pas tout simplement une vision parfaitement réalisable dès maintenant. 

Retour en haut

Que ce soit sur la route ou sur site industriel, passion, prévoyance et ténacité sont les clés d’une maintenance performante. JM.Fortin DSC 0093
Jean-Marc Fortin, Managing Director at Overdrive Racing. 

Un vrai passionné de la compétition automobile ! Jean-Marc a été copilote de rallye professionnel de 1991 a 2012, avec un titre de champion d’Europe, de vice champion du monde en Junior World Rally Championship (JWRC), de champion de France, de champion de Pologne, et 2 fois de champion de Belgique. Il bénéficie d’un palmarès de plus de 40 titres. Il a participé à 7 Dakar avec un leadership et 3 fois dans les 5 premiers. 

En 2007, Jean-Marc crée Overdrive Racing ; construction d’une voiture et maintenance de voitures pour le Dakar. Depuis cette date plus de 35 voitures prototypes ont été faites pour le monde entier. Société tournant à plein rendement sur le marché des rallyes-raids, Overdrive Racing, la structure hutoise de Jean-Marc Fortin, poursuit sa moisson de succès de saison en saison. C’est ainsi qu’Overdrive Racing a préparé et a fait partir plusieurs véhicules ce 17 novembre dernier pour le Rallye Dakar 2016 en Argentine. Avec son équipe, il s’est occupé de 8 voitures officielles + quelques privées. 

Soutenu par la projection d’un film d’ambiances vécues, Jean-Marc Fortin a adroitement et sans détour établi les liens entre maintenance industrielle et maintenance automobile dans les circonstances les plus difficiles du Rallye, celles de l’univers des plus grands défis que proposent les compétitions extrêmes.
Préparation, planification des interventions, préventif, maintenance prédictive, gestion des risques, remises en question, analyse des défaillances, gestion des pièces de rechange les plus critiques… les similitudes avec la maintenance industrielle sont plus qu’évidentes. Que ce soit dans les sports mécaniques d’endurance ou sur site industriel, passion, prévoyance et ténacité sont les clés d’une maintenance performante. 

Et, Jean-Marc Fortin nous confiera aussi dans ses réponse à « On me dit que… » qu’il doit aussi sa passion à son père qui a été un professionnel de la maintenance et qu’il a une autre passion : C’est clair, sur une île déserte, il emmènera plutôt douze caisses de Chassagne Montrachet que la nouvelle Porche Targa 911 4s. 

Allocution de clôture de Monsieur le Ministre Christophe LACROIX.
Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative. C.Lacroix DSC 0096

Bien que licencié en histoire, Christophe Lacroix a dû apprendre à jongler avec les chiffres durant tout son parcours politique. D’abord comme député à la Province de Liège, de 2006 à 2012, où il était justement en charge du Budget, des Finances et de la Simplification administrative. Après Liège, direction Bruxelles où il succède à son ami Guy Coëme comme député fédéral avec un rôle déterminant dans les commissions suivantes : la Défense nationale, le Droit commercial et… les Finances.
Christophe Lacroix avoue d’emblée qu’en tant que Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative, il entend gérer ses départements comme des entreprises au service des citoyens, avec une vision d’entrepreneur face aux difficultés liées à la conjoncture, face aux objectifs de réduction de coûts et de développement des services rendus et face aux nouvelles charges générées par le transfert des compétences. 

  • La compétence liée au budget est celle des finances et de la trésorerie ainsi que les compétences fiscales transférées aux Régions par la loi spéciale portant sur le refinancement des Communautés et l’extension des compétences fiscales des Régions. Elle concerne aussi la présidence du Comité ministériel chargé du suivi et du monitoring des financements alternatifs et de la situation financière des organismes d'intérêt public, y compris les sociétés et filiales spécialisées. Les objectifs du ministre portent sur une gestion saine et transparente, dans la défense des intérêts de la région et avec une vision permanente sur la réduction des dépenses publiques.
  • Le service public, c’est un ouvrage évolutif et collectif voué en permanence à servir l’intérêt général. Aujourd’hui, ce sont quelque 14.000 femmes et hommes dévoués aux citoyens de Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans son rôle de ministre de la Fonction publique, Christophe Lacroix entend gérer les services en anticipant son évolution ainsi que les besoins et les budgets y afférents.
    Destinée à répondre aux préoccupations de nos concitoyens, la Fonction publique doit tendre constamment vers l’efficacité et la légitimité de son action, ce qui passe nécessairement par une gestion transparente et objective de ses effectifs mais aussi par l’amélioration de son pilotage.
  • Les Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont lancé un vaste programme de simplification administrative afin de répondre aux exigences du XXIe siècle, tout en apportant un soutien efficace à tous nos concitoyens. La simplification administrative se définit comme l'ensemble des démarches destinées à faciliter et simplifier les formalités administratives qu'un usager est tenu d'exécuter en vue de satisfaire aux règles imposées par les autorités. Cette ambitieuse priorité peut donc être résumée ainsi : alléger les charges administratives, tout en augmentant la qualité du service ! Et ce au bénéfice partagé des citoyens, des entreprises et des agents de la fonction publique.
  • Dans sa vision d’entrepreneur, le ministre a pour principes que, d’une part, un entrepreneur doit pouvoir consacrer l’essentiel de son temps à son activité principale, qui est de créer de la richesse et, par conséquent, de l’emploi et que, d’autre part, tous les citoyens doivent pouvoir accéder aux services administratifs de manière souple et efficace, en évitant les redondances inutiles et désormais évitables. 

Etre plus compétitif, produire plus et mieux avec moins de moyens… On n’est pas bien loin des objectifs d’une bonne maintenance. Alors si « On me dit que… » Christophe Lacroix, dans ses trois compétences, est à la maintenance du budget wallon, la réponse ne s’est pas fait attendre : "C'est une bonne définition !". 

Retour en haut

Et après cette partie académique…

… le verre de l’amitié, DSC 0119

Quel fantastique moment de convivialité qui a réuni membres de Clice Maintenance, conjoints et conjointes, amis et orateurs dans une ambiance décontractée. Ce partage du verre de l’amitié a véritablement marqué cette journée d’anniversaire et chacun aurait bien voulu qu’il se prolonge jusqu’à la soirée s’il n’avait pas choisi une des trois activités récréatives. 

 

… les activités récréatives, 

Un moment agréable au wellness center de l’hôtelDHF
Pour ceux et celles qui le souhaitaient, les installations étaient à disposition. Un espace bien-être pensé sur mesure pour la relaxation et le repos : Piscine, sauna, hammam et bain à bulles dans un confort maximal avec vue sur le cadre somptueux proposé par la nature environnante ardennaise et fagnarde. 

 

La visite de la Brasserie Bellevaux
DSC 0154La Brasserie de Bellevaux est une entreprise artisanale belge située dans le village de Bellevaux faisant partie de la commune de Malmedy en province de Liège. L’ancienne étable avec ses vieux murs en pierres du pays est devenue une charmante salle de dégustation où chacun a pu apprécier la production maison avant la visite agréablement commentée des installations de brassage. Dans ces lieux, l'eau pure des Ardennes permet de développer les saveurs de quatre sortes de bières différentes. On y produit tout au long de l'année l'aimable Brune et l'élégante Blonde ainsi que deux autres en fonction des saisons. La pétillante Blanche se sert au printemps tandis que la rafraîchissante Black au goût prononcé vient clôturer l'été. Les bières de la Brasserie de Bellevaux ne sont ni filtrées ni pasteurisées. Ce sont des bières 'vivantes' et de nature légèrement trouble. Chacun a été agréablement surpris de la rencontre de cette hôtesse tout en découvrant l’histoire de ce couple et sa philosophie, les installations, les ingrédients et les différentes étapes du brassage. Et attention, comme disait cette passionnée « Artisanat ne veut pas dire bricolage ». On a pu le voir…et l’apprécier. 

 

La visite des installations du Circuit de FrancorchampsDSC 0163 SPA
Les participants ont pu découvrir, accompagnés d’un guide, les infrastructures du plus beau circuit du monde : celles qui avec le circuit proprement dit ont forgé la réputation internationale du tracé ardennais. Et on était loin de salles calfeutrées en flânant dans ces lieux où Vettel, Hamilton et autres Alonso ont l’habitude de se réunir, de tenir des briefings, d’exercer leur passion. On est véritablement plongé dans l’univers de la course en découvrant les coulisses du circuit : une variété de salles dont l’étendue est véritablement surprenante, le race control, les salles de presse, les loges des speakers, la salle de chronométrage, etc.
Ajoutez à cela une multitude d’informations et anecdotes de ce magnifique site et vous vivez déjà l’ambiance unique et mythique du Circuit de Spa Francorchamps. Une fois de plus, Francorchamps a offert toute sa magie ! 

 

… et le Dîner de gala. DinerGala DSC 0180

CLICE MAINTENANCE avait tenu à faire de la soirée un souvenir inoubliable.et ce diner de gala a tenu toutes ses promesses. Décontraction, convivialité, très bonne table…que dire de plus sans se répéter. Une ambiance des plus chaleureuses régnait au sein du groupe, cette ambiance qui caractérise toutes les rencontres au sein de l’association.
Au cours de la soirée, les participants ont pu visionner une projection de plus de 20 ans de souvenirs de l’association.
A l’occasion de ses 20 ans, CLICE MAINTENANCE a voulu par rendre hommage aux forces vives de la maintenance par un concours organisé sur le thème de « L’Homme et la maintenance ». Les trois prix ont été remis au cours de cette soirée de gala.

 

Yeux
 hardware printer blue 99696  
Compte-rendu du Gala des 20 ans 493.01 KB 28/01/2016 15:16:44

 Retour en haut

 

 

 

 

 

Clice20a 148

Newsletters

Sénégalité

CLICE Maintenance

soutient l'asbl

 

senegalite_logo

Maintenance Magazine

Mentions légales                        Politique de confidentialité                          Retour en haut de la page