CLICE Maintenance a.s.b.l.

Le lieu d’échange et d’information des maintenanciers

Excellence Opérationnelle en Maintenance (03/2017)

« L’excellence opérationnelle en maintenance… c’est produire de la valeur ajoutée pour l’entreprise »

Rapport des exposés du séminaire du 22 mars 2017 chez Technifutur, avec la collaboration d’Efficient Management Solutions, de Mainnovation et de Allied Reliability Group. 

Une étude récente montre que pas loin de la moitié des installations industrielles arrivera en fin de vie dans les 10 prochaines années. En raison de la crise économique persistante, de nombreuses entreprises ne disposent pas des ressources financières pour les remplacer. La prolongation de durée vie et/ou la modernisation de nos installations devient la seule façon de pouvoir concurrencer sur un marché mondial les usines modernes des pays émergents comme la Chine, l'Inde et le Brésil.
CroissanceDans ce contexte, la maintenance n’est pas seulement un levier essentiel à actionner pour réaliser des économies. Elle doit surtout évoluer et innover pour atteindre un niveau d’excellence qui l’inscrit dans le contexte de la valeur ajoutée pour l’entreprise.
L’excellence opérationnelle en maintenance produit de la valeur ajoutée pour toute industrie manufacturière, qu’elle repose sur les méthodes de type TPM, Lean Six Sigma, Pyramide de la Maintenance, Value Driven Maintenance, roue de Deming ou autres. Le suivi de ses principes de gestion permet réellement, à l’appui de chiffres financiers, de démontrer la valeur ajoutée de la maintenance. Elément de première importance quand il s’agit d’apporter des réponses convaincantes sur les investissements futurs lors des contacts avec la direction de l’entreprise.
Ce séminaire a réuni trois consultants de renom qui ont partagé leurs riches expériences avec une trentaine de participants. 

Les bénéfices attendus par la mise en place de l’excellence opérationnelle en maintenance et comment y parvenir.
Mathieu Trinel, Directeur et consultant - Efficient Management Solutions.M.Trinel DSC 8702
En Belgique comme en France, Mathieu Trinel a une large expérience dans l’implémentation de l’excellence opérationnelle en Maintenance. Il en fait le tableau des principaux objectifs qu’il résume en quatre mots : Faire mieux avec moins. Tout en détaillant les méthodes et organisations à mettre en œuvre pour y parvenir, il démontre que les bénéfices que l’on peut en espérer concernent tout autant la maintenance courante et le gros entretien que les résultats financiers de l’entreprise : une meilleure organisation, une plus grande efficacité et des prestations mieux préparées peuvent générer entre 7 et 20% d’économies sur le budget de maintenance en œuvrant sur les « non valeurs ajoutées ».
Il démontre ensuite que chaque détail a son importance dans la poursuite des objectifs en présentant les adaptations nécessaires du système de maintenance :

  • Organisation des équipes.
  • Pyramide des 5 niveaux d’interventions et de leur gestion.
  • Gestion du gros entretien.
  • Organisation et planification des interventions.
  • Efficacité des réunions et des rapports.
  • Suivi des historiques et maintenance prédictive.
  • Identification des équipements et de leur criticité.
  • Gestion de la fiabilité et de ses indicateurs.
  • Gestion des compétences.
  • Suivi précis des coûts.

On sait que toute modification a toujours un impact au sein de l’entreprise. Mathieu Trinel a souvent du anticiper et contrer la résistance au changement. Il nous transmet son expérience en décrivant les phases de comportement face au changement, la manière de les comprendre et d’embarquer les équipes dans la courbe du changement.
La présentation s’est terminée par une analyse des étapes du projet d’implémentation de l’excellence opérationnelle en Maintenance, sur le principe d’amélioration qui repose sur triangle Gestion/Processus /Personnes, sur les principes de gestion et sur les moyens à mettre en œuvre pour assurer la pérennité du projet (audits, communication, etc.). 

La viabilité des entreprises par la valeur ajoutée de la maintenance - Value Driven Maintenance & Asset Management.
Serge Vanden Bulcke, Executive Consultant - Mainnovation. S.VDB DSC 8704
La méthode « Value Driven Maintenance » développée par les créateurs de Mainnovation établit une passerelle entre le mode traditionnel de gestion du service de maintenance et la gestion centrée sur l’apport d’une valeur ajoutée pour l’entreprise et son actionnariat. Dans son exposé, Serge Vanden Bulcke a démontré comment la méthode - basée sur un modèle de gestion quantitative et sur des benchmarks spécifiques au secteur d’activité de l’entreprise - permet d’identifier les sources de valeur sous-jacentes et d’optimiser l’organisation maintenance en exploitant ce potentiel au profit de l’entreprise.
Le contexte d’une industrie européenne vieillissante face à la concurrence accrue d’usines modernes des pays à bas salaire justifie l’implémentation de cette stratégie gagnante dans laquelle managers de maintenance, directeurs financiers et direction générale parlent le même langage.
La présentation repose sur un ensemble de tableaux de gestion qui résument la méthode VDM appliquée aux entreprises. Toute démarche s’inscrivant toujours dans l’optique du respect des prescriptions de santé, d’hygiène, d’environnement et de qualité (SHEQ Management).

  • La valeur économique cachée en Maintenance et Asset Management : le calcul de l’Indicateur de Progrès Véritable, la valorisation des investissements et les conducteurs de valeur dominante.
  • L’analyse de l’organisation en Maintenance et Asset Management : le modèle de compétence VDM, la gestion du portefeuille des actifs et des indicateurs d’obsolescence, la mesure des performances et leur benchmark comme source d’amélioration, la position de l’entreprise dans ce benchmark.
  • L’implémentation d’une stratégie gagnante : l’analyse des compétences directes et indirectes, la focalisation sur les compétences clés après leur identification, l’amélioration des bonnes pratiques, les évaluations et le suivi des tableaux de gestion, l’inventaire des processus et leur amélioration ainsi que la réalisation de l’organigramme, la définition des rôles et des outils IT.

Serge Vanden Bulcke a clôturé les explications sur ses nombreux « tableaux de bord de gestion » en insistant sur la nécessité d’impliquer tout le monde dans le changement, d’avoir une vision claire sur le futur pour tous les éléments du plan, de bien communiquer cette vision et d’avoir la certitude que les étapes prévues soient réalisables. 

Concrètement : des techniques d’optimisation, des aides au diagnostic, une meilleure organisation et l’acceptation du changement… pour l’amélioration des performances.
Olivier Dengis, Operations Manager - Allied Reliability Group.O.Dengis DSC 8708
L’approche d’Allied Reliability Group vise à intégrer la fiabilisation et le contrôle d’état des équipements avec l’excellence dans les opérations de maintenance. C’est dans ce cadre qu’Olivier Dengis a présenté son Roadmap de l’excellence opérationnelle en maintenance.
Ce modèle de fiabilité est visualisé par une pyramide à 5 niveaux :

  • La gestion stratégique des actifs.
  • Les méthodes et moyens visant la fiabilité des équipements.
  • Les principes de l’excellence opérationnelle.
  • Le programme de maintenance proactive.
  • La maintenance planifiée.

Sur des fondations d’une importance capitale : leadership, structure opérationnelle, rôles et responsabilités.
L’étude de cas présentée vise la pérennisation d’un site par l’amélioration de l’OEE (Rendement global des équipements) et la mise en place d’une stratégie de maintenance des équipements, en autonome et en sous-traitance.
Fiabilisation des équipements
Les objectifs finaux de la maintenance et de la production étant identiques, l’accent est mis sur l’amélioration de la confiance que l’on peut accorder aux équipements, en matière de sécurité, de disponibilité, de maintenabilité et de fiabilité. Ainsi, la priorité sera donnée aux types de maintenances pouvant être effectuées pendant que les équipements tournent et garantissant le moins possible d’arrêts. Les étapes définies sont les suivants :

  • Hiérarchie / arborescence des équipements, en descendant le plus loin possible pour intégrer tous les équipements d’un même système.
  • Analyse de criticité des équipements sur base de critères concernant la production et la maintenance.
  • Inventaire des modes de défaillance des équipements et composants.
  • Etablissement du plan de maintenance et des fiches de maintenance de chaque équipement.

Mise en place de la stratégie
Il faut remarquer qu’à chaque étape de cette mise en place l’orateur a mis en évidence l’importance de l’accompagnement au changement pour qu’au sein de l’équipe chacun devienne un des propriétaires du changement collectif. Les principes de cette stratégie visant l’efficacité maximale des lignes de production sont définis comme suit :

  • Choix de la maintenance basée sur l’état de l’équipement. Analyse vibratoire, formation des équipes pour les collectes des données et sous-traitance des analyses.
  • Définition des rondes (équipes internes), des fiches d’inspection et des standards de contrôle.
  • Gestion de la performance par la tenue de tableaux (performances de production, identification des pertes), par leur communication et par le coaching pour l’efficacité des réunions.
  • Calendrier des réunions, fréquences et contenus spécifiques.
  • Intégration du système Failure Reporting Analysis and Corrective Action system : processus, rôles et matrice d’application.

Olivier Dengis a terminé son exposé par un petit rappel en quatre points que l’on a pu retrouver dans les trois présentions :

  • L’engagement de l’excellence est un trajet sur le long terme, jamais fini.
  • Les audits sont indispensables pour objectiver les améliorations.
  • Les méthodes utilisées en gestion des dépenses d’exploitation peuvent s’appliquer aussi en maintenance.
  • L’accompagnement au changement est essentiel.

trombonne1Syllabi: Les présentations des 3 orateurs sont téléchargeables pour les membres de CLICE Maintenance. (Réservé aux membres)

Slide DSC 8703

Public DSC 8698

TechnifuturTous les remerciements de CLICE MAINTENANCE aux trois orateurs ainsi qu’à Dominique Hermesse, Manager chez Technifutur, qui a mis les locaux et la confortable salle e-business à disposition. Ils ont contribué au succès de ce séminaire qui s’est terminé autour d’un verre de l’amitié bien agréable.

 

Newsletters

Sénégalité

CLICE Maintenance

soutient l'asbl

 

senegalite_logo

Maintenance Magazine

Mentions légales                        Politique de confidentialité                          Retour en haut de la page